La Marmotte en Jordanie : carnet de voyage (4/5)

Mercredi 10 novembre 2021

21h10

Hôtel MyHotel, Aqaba

Hier soir, on a eu le droit à un repas bédouin traditionnel, cuit sous le sable pendant trois heures : agneau, poulet, patates, carottes. Le poulet et les patates étaient trop bons ! L’agneau et les carottes j’aime pas ça. Ah, y’avait aussi du riz. Ensuite, on a fait griller quelques marshmallows au-dessus du feu de camp.

Avec une bonne partie du groupe, peut-être même tous sauf le guide d’ailleurs, on est allés se promener pas loin. On a grimpé une dune, une partie est allée beaucoup plus loin, mais vu que marcher dans le sable de nuit c’est pas très pratique, d’abord en tongs puis pieds nus, je me suis arrêtée avec quelques autres près du camp. Et là, avec très peu de lumière artificielle et un ciel dégagé : wow ! Les étoiles sont magnifiques ! Vraiment superbe. Au bout d’un moment, je suis retournée au camp me poser auprès du feu. Un petit groupe s’est formé autour des flammes, profitant du calme et attendant que le générateur se coupe. On discute à peine, et d’un coup, le camp est plongé dans le noir, il n’y a que les braises du feu et les étoiles, on entend le silence du désert, et aussi mon souffle de bœuf quand je me repositionne sur le matelas dehors. C’était un moment magique. Le tout ensuite ponctué d’aboiements d’un chien pas loin. Au bout d’un moment, je suis retournée dans ma chambre et j’ai dormi tant bien que mal. Car oui, du coup, sans électricité, je ne peux pas utiliser mon appareil pour l’apnée du sommeil, mais une nuit sans de temps en temps, c’est pas grave, surtout que le programme du lendemain était léger.

Donc, ce matin, on est repartis du camp, d’abord en jeep et un du groupe a d’ailleurs pu en conduire une, et apparemment il s’est bien débrouillé. On a ensuite retrouvé notre fidèle bus et super chauffeur au village aux portes du désert et on a pris la route vers Aqaba au bord de la mer Rouge. Après une petite heure de route, on est arrivés à l’hôtel et le guide s’est arrangé pour qu’on puisse déjà aller dans nos chambres. Une heure plus tard, je retrouvais une grosse partie du groupe pour aller faire un tour en bateau. À la marina d’un grand complexe hôtelier, on a embarqué sur le Diversity, ils organisent des sorties plongée sous-marine et plongée avec masque et tuba. On a d’abord pris d’assaut le pont le plus haut. On est alors très près de la frontière israélienne, et de l’autre côté, y’a un palais royal, du coup au début, on n’a pas le droit de prendre de photos.

Une fois bien en mer, la responsable nous a amené une enceinte, on l’a connectée à un portable et en avant la musique, littéralement du coup. Voguer sur cette eau turquoise, le vent et le soleil caressant la peau, de la bonne musique dans les oreilles, franchement c’est top ! Il y a eu deux arrêts plongée. Je pensais au départ essayer avec masque, tuba et palmes, mais je le sentais pas, fatiguée, mal à la tête, mal au ventre, je suis donc restée à bord. Le deuxième arrêt était pour voir un avion qui a été immergé afin de donner un habitat au corail. Du coup, j’ai pas vu. Je voulais essayer de me baigner vite fait, mais l’échelle pour descendre était pas idéale pour moi, les barreaux étaient alternés, du genre un à droite, puis à gauche plus bas, à droite encore plus bas, je le sentais pas, du coup j’ai lâché l’affaire, bon, j’ai quand même mis les pieds dans l’eau. C’était juste dommage que la plateforme était trop élevée, s’asseoir pour tremper les pieds, c’était pas possible. Même si j’ai pas nagé, se balader en mer c’était sympa. Avec les montagnes au loin, le ciel bleu, l’eau turquoise, c’était vraiment chouette.

Ensuite, retour à l’hôtel avant de retrouver le groupe pour le dîner un peu plus tard. Y’a un resto à côté qui fait du bon poisson et des fruits de mer, bon moi j’ai pris du poulet pané et des frites, et ils nous ont offert un dessert avec du fromage, de la pâte feuilletée, des noix en poudre, pas mauvais, mais lourd. Sur ce, nous avons fait un petit tour en ville. Le guide nous a amenés chez un marchand d’épices qui nous a présenté sa marchandise, nous faisant goûter quelques trucs. Et bien sûr, on nous a offert un thé, c’est pas mon truc le thé, mais il parait que c’est impoli de refuser, j’ai jamais bu autant de thé en une semaine, je vais revenir de Jordanie en buveuse de thé… Enfin bref, ainsi s’est achevée la soirée et demain c’est le dernier jour avec le groupe. Retour à Amman et le soir dîner d’adieu.

***

Jeudi 11 novembre 2021

20h50

Mena Tyche Hotel, Amman

Aujourd’hui, on a fait beaucoup de route. On est repartis d’Aqaba en prenant la route de la mer Morte, longeant la frontière avec Israël. Une fois qu’on arrive sur la côte, le paysage est magnifique, avec les falaises qui se jettent dans la mer. On a d’ailleurs fait un arrêt photo. Un peu plus tard, on s’est arrêtés dans un village proche d’Amman pour déjeuner à l’association Numeira, qui achète des produits de l’agriculture à des prix justes pour les producteurs. C’est une association soutenue par l’association canadienne Planeterra, partenaire de GAdventures, promouvant le tourisme durable avec un soutien aux communautés locales.

Ensuite, on a repris la route vers Amman pour prendre nos quartiers à l’hôtel, j’ai traîné dans la chambre et un peu dans le lobby avec d’autres du groupe. Puis en fin de journée, nous nous sommes retrouvés pour aller dîner ensemble dans un restaurant célèbre d’Amman : Tawaheen Al-Hawa, ce qui veut dire Moulin. On a pris un grand plat à partager, avec des entrées pour ogres, salades, humus, croquettes viande, croquettes fromage, sauce yaourt et herbes, pain, etc… Puis un grand plat de viandes suivi encore de desserts, dont des fruits et le serveur nous coupait même nos pommes. Franchement bon. Une bien belle soirée.

Nous avons ensuite dit au revoir à notre super guide et le bus nous a ramenés à l’hôtel où nous nous sommes dit au revoir. Franchement, cette semaine avec le groupe était top. Y’avait une bonne ambiance, le guide a été excellent, nous aidant, il aidera même encore ceux qui restent quelques jours à Amman si besoin. C’était mon premier voyage avec GAdventures et je n’ai pas été déçue. Demain, journée tranquille, je change d’hôtel, beaucoup plus central, je pourrai faire pas mal à pied.

***

Samedi 13 novembre 2021

9h30

Hôtel Layaali, Amman

Hier matin j’ai traîné à l’hôtel Mena Tyche, puis vers 13h je suis descendue pour rendre la clé et attendre mon taxi. Le guide m’avait arrangé une voiture, son oncle, pour m’amener à l’autre hôtel. Et pas de ceinture à l’arrière, le conducteur qui téléphone au volant, j’étais pas super rassurée. À un moment, il s’arrête pour téléphoner et me passe le téléphone, c’est le guide GAdventures, pour savoir si j’ai bien une réservation car le chauffeur a appelé l’hôtel et ils lui ont dit d’amener personne car ils sont complets. Non non, j’ai bien une réservation.

Bon, j’arrive à l’hôtel un peu avant l’heure normale d’arrivée, je voulais payer par carte, mais il voulait du cash, ah ben j’ai pas assez car d’après Booking on peut payer par carte… Du coup, je pars chercher un distributeur, il est indiqué sur la carte du quartier que le réceptionniste m’a donnée. Je sais toujours aussi bien lire une carte et je marche je sais pas combien de kilomètres au milieu d’une sacrée foule. Je me dis à un moment que j’ai dû me tromper et je fais demi-tour, je regarde un peu dans les rues qui partent de la grande artère, je me sens paumée et je ressens même les débuts d’une crise d’angoisse, génial… Je finis par trouver ce putain de distributeur et retourne à l’hôtel, je paie et je peux monter dans ma chambre.

C’est une belle chambre, un grand lit, un petit balcon avec une jolie vue sur le théâtre romain. Je m’installe un peu pour lire, puis je prépare un sac de linge à laver, l’hôtel propose le service. Et en remontant, je me rends compte que j’ai mis tous mes pantalons, il me reste juste un pantalon de jogging avec une tache de vernis dessus… J’ai encore l’option d’une longue robe avec un T-shirt par-dessus pour sortir le samedi… J’achète quelques snacks dans une petite épicerie pas loin et je reste ensuite dans ma chambre à lire, jouer sur mon portable et écouter des livres audios. Pour dîner, je décide d’utiliser le service de livraison en chambre qu’ils ont, un message par WhatsApp et je commande un shawarma poulet et de l’eau. Et au final, je reçois deux shawarmas et du pepsi, je pensais avoir commandé juste un shawarma, il m’échange les pepsi contre de l’eau, mais les deux plats, je dois les prendre, je mange les frites et un peu de la viande, le reste au frigo et je mangerai froid le lendemain. Je vérifie le message que j’avais envoyé pour la commande, j’avais pas mis le nombre, juste « pour la chambre XXX »… Oups…

J’ai assez bien dormi, juste les gens dans le couleur et l’appel à la prière le matin. Mais je peux traîner au lit donc pas de soucis. Le buffet petit-déjeuner est OK, y’a même des gaufres. Aujourd’hui, j’irai au théâtre romain et me promener un peu dans le quartier. Je verrai aussi à la réception ce qu’ils proposent comme excursions à la journée.

A propos lamarmottevoyageuse

Bienvenue chez La Marmotte, voyageuse qui vous raconte ses aventures à travers le monde (surtout l'Europe) et à Berlin. Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droit. Merci de me contacter si vous désirez les utiliser.
Cet article a été publié dans Jordanie, Jordanie (2021), Moyen-Orient. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La Marmotte en Jordanie : carnet de voyage (4/5)

  1. La nourriture comme les excursions de ton voyage font rêver 🤩🤩

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.