Prévisions voyages 2023

La fin de l’année approche et c’est le moment de penser aux voyages de l’an prochain. J’ai assez d’idées et d’envies pour des décennies, mais on va d’abord se concentrer sur 2023, bien que début 2024 soit aussi plus ou moins planifié…

L’année qui vient sera l’année du train, à une exception près (et sans compter les séjours en France dans la famille), tous mes trajets se feront par les rails. Il y a bien sûr d’une part le côté écologique, mais aussi, avec ma récente prise de poids, les voyages en avion sont devenus de plus en plus stressants en raison du manque de place. Je prévois de traverser l’Atlantique début 2024 pour un beau circuit du côté des Mayas, du coup, pour 2023 je prévois de me reprendre en main histoire de perdre quelques kilos et de me remettre en forme (histoire de pas être trop à la traîne dans la jungle, de pas perdre le groupe dans un temple ou me noyer dans un cénote). Et puis, une nouvelle offre arrive bientôt en Allemagne pour les transports en communs régionaux. Mon abonnement actuel pour Berlin me permet de voyager dans les deux zones A-B en illimité, sauf entre 3h et 10h la semaine. Pour quelques euros de plus par rapport au prix normal de cet abonnement, je pourrai voyager en illimité dans tous les trains régionaux et autres transports de proximité, tout sauf les trains longue distance en fait. Et pour les IC, ICE et autres trains rapides pour les longs trajets, je compte prendre une carte spéciale de la Deutsche Bahn (BahnCard 25), pour une cinquantaine d’euros par an, on a droit à 25 % sur tous les trajets, mêmes certaines connexions internationales. Vu ce que j’ai prévu, ça en vaudrait vraiment la peine.

Donc où ai-je prévu d’aller traîner ma vieille carcasse l’année qui vient ?

  • En février quelques jours à Warnemünde au bord de la Baltique ou à Halle (Saale)
  • Fin avril début mai je retournerai probablement à Heringsdorf sur Usedom dans le même hôtel que cette année
  • En juin direction Londres avec ma sœur (donc là oui ce sera en avion)
  • En septembre un circuit en Bavière
  • En novembre quelques jours à Amsterdam

Et à tout cela s’ajouteront très certainement des excursions d’un jour et de très courts séjours près de Berlin, notamment en Spreewald et à Görlitz. Seule ou accompagnée, on verra.

Publié dans La Marmotte, Marmotte | 1 commentaire

La Marmotte a lu : Il était une fois dans le Nord, Philip Pullman

Il y a bien longtemps, j’ai lu l’épais volume en trois parties de À la croisée des mondes de Philip Pullman, j’adore cet ouvrage et je l’ai lu plusieurs fois. Cela fait des années que j’ai plusieurs autres livres de cet univers dans ma liste et récemment, j’en ai enfin commandé un.

Quatrième de couverture de la version française : Retrouvez l’univers magique de la trilogie «À la croisée des Mondes» dans cet épisode inédit où se rencontrent pour la première fois deux personnages de légende : Lee Scoresby, l’aéronaute texan, et Iorek Byrnison, l’ours en armure. Dans l’atmosphère oppressante d’un port du Grand Nord, où se côtoient aventuriers et marins perdus, ils se liguent tous deux contre l’injustice, scellant ainsi leur amitié.

Un petit livre qui se lit très vite, quel bonheur de découvrir la genèse d’une si belle amitié entre un aéronaute et un ours polaire. Mon édition (la version française par Gallimard Jeunesse semble être similaire) avait plusieurs belles illustrations et un petit jeu de société tiré de l’univers de La croisée des mondes. Un vrai plaisir !

Publié dans Les lectures de la Marmotte | Laisser un commentaire

Les Backstreet Boys à Berlin

Mi-octobre, je me suis rendue à la Mercedes-Benz-Arena pour autre chose qu’un match de hockey. En effet, les Backstreet Boys avaient deux concerts chez nous ! J’étais une très grande fan à l’adolescence, mon tout premier concert c’était eux au Galaxy d’Amnéville près de Metz en 1998. J’ai un peu perdu de vue tout cela après leur quatrième album au début des années 2000. Il y a quelques années, j’avais vu qu’ils passaient à Berlin, mais le prix des places m’avait refroidie. Il y environ deux ans, j’ai par hasard décidé de ré-écouter les albums… et j’ai vu qu’ils en avaient sorti pas mal d’autres depuis, j’ai tout écouté puis acheté et l’engouement pour leur musique est revenu. Alors, quand j’ai vu qu’ils revenaient à Berlin pour leur nouvelle tournée, je me suis précipitée pour prendre une place. Le temps de voir avec une amie si elle voulait venir (finalement non), le concert était presque complet, mais ils ont décidé de rajouter un show ! Je me suis donc pris une place pour le deuxième jour. Ma place habituelle n’existant pas pour de nombreux événements sans glace apparente, dont les concerts, j’ai dû me rabattre sur autre chose. J’ai longuement hésité au vu des prix et j’ai opté pour une place tout en haut sur le côté de la scène.

Le jour J, m’attendant à une file d’attente impressionnante, je suis arrivée à peu près à l’heure d’ouverture des portes… et en cinq minutes j’étais à l’intérieur. Mais l’accès au dernier étage est resté fermé un long moment. L’occasion de manger un morceau et de constater que les prix des stands sont plus élevés que pour les matchs… J’ai fini par prendre place, heureusement que je n’ai pas le vertige car c’est assez pentu en haut, en plus d’être élevé bien sûr. L’attente fut longue, puis la première partie avec un artiste local pas trop mal.

Et puis, les lumières se baissent, tout se met en place… et ça commence ! C’est partie pour un peu plus de deux heures de folie. Quasi non-stop. Pour les changements de costume, y’en a un ou deux qui restent sur scène, se faisant habiller en papotant avec la salle ou se changeant après les autres. « Party like it’s 1999 » qu’ils nous disent (faites la fête comme en 1999) et grâce à un savant mélange de chansons des premiers albums et des plus récents, c’est ce qu’on fait. Près de 30 ans plus tard, c’est toujours aussi génial, un super show !

J’ai fait quelques photos et vidéos de piètre qualité et je me dis que la prochaine fois, je m’offrirai une meilleure place. Parce qu’ils reviendront ! L’an prochain ils fêtent leurs 30 ans ensemble, un nouvel album et une nouvelle tournée sont donc fort possibles. Et puis, comme ils le disent dans Everybody « As long as there’ll be music we’ll be coming back again » (Tant qu’il y aura de la musique, on reviendra encore).

En tout cas, c’était une soirée géniale, même seule, je me suis bien amusée, l’ambiance était d’enfer et la performance a surpassé toutes mes attentes !

Publié dans Autre | Laisser un commentaire

Berlin gourmand 44

Une nouvelle sélection de bonnes adresses, 100 % italiennes cette fois.

TRATTORIA DIVERSO

Commençons notre voyage culinaire à Weissensee, sur Mirbachplatz. La Trattoria Diverso est assez récente, j’y suis allée il y a quelques semaines. Les pizzas sont excellentes, les pâtes ont l’air sympa aussi, le personnel est au top, l’ambiance agréable, par beau temps la terrasse est plaisante. Les prix sont corrects.

MARIENKÄFER

Dans le quartier de Mitte, non loin de la station Friedrichstrasse, dans une zone très touristique près des bords de la Spree on peut tout de même trouver de bons endroits. C’est le cas de la pizzeria Marienkäfer. Marienkäfer, ça veut dire coccinelle, et le restaurant se trouve sur Marienstrasse. Le restaurant est assez grand, mais nous avons tout de même été envoyées de l’autre côté de la rue dans un caveau, malgré une réservation. C’est plus petit et un peu plus calme, mais il faut retraverser la rue si on doit aller aux WC. À part ça, super. Excellent service, une équipe souriante et sympa, les pizzas sont très bonnes, une amie avait pris la salade avec des Maultasche, ces espèces de ravioles du sud de l’Allemagne, et était satisfaite. Les prix restent corrects pour le quartier.

PASTARIUM

En revenant de Rome, j’ai cherché où manger de bonne pâtes à Berlin, notamment de vraies carbonara (sans crème donc) et Pastarium est revenu plusieurs fois. Alors je suis allée tester ça, et c’est très bon. Et les portions sont généreuses. Un plat de pâtes cale très bien, j’avais commandé de la focaccia à côté et c’était la taille d’une pizza… Tout le monde était satisfait, a priori leurs pizzas sont aussi très bonnes. Le restaurant se situe à Kreuzberg, dans le Bergmannkiez. Une belle atmosphère et un personnel au top. Au niveau des prix, c’est correct.

Publié dans Berlin, Berlin - Où manger ? | Laisser un commentaire

Sortir à Metz

AU PETIT LOUIS

J’ai découvert ce sympathique restaurant lors de mon dernier passage en Lorraine. Il se situe un peu avant le centre-ville. Un cadre agréable et sobre, un accueil et un service au top, de bons plats, principalement des classiques de la cuisine française. Et pour moi, s’ajoute encore un point nostalgie : c’est juste à côté de mon ancien collège.

M-TISS

Le M-Tiss, situé au centre-ville de Metz, est un café littéraire où un ami va souvent et il m’y a emmenée quelques fois lors de mes séjours en Moselle. C’est un petit local très chaleureux, on s’y sent tout de suite bien, l’accueil est top. Il y a souvent des événements culturels organisés sur place, ainsi qu’une impressionnante bibliothèque. Ils ont aussi du très bon rhum et une excellente vodka à la mirabelle.

Publié dans Lorraine - Où manger ?, Lorraine - Où sortir ?, Lorraine, Europe, France, Grand-Est | Laisser un commentaire

La Marmotte a lu : La Forêt sombre, Liu Cixin

L’an dernier, j’avais lu le premier tome de la trilogie chinoise Le Problème à trois corps de Liu Cixin, malgré un avis mitigé, j’ai lu en début d’année le deuxième opus, La Forêt sombre.

Avant toute chose, le résumé : L’humanité sait qu’il lui reste quatre siècles avant que la flotte trisolarienne n’envahisse le système solaire. Les sciences fondamentales se retrouvant verrouillées par les intellectrons, la Terre doit se préparer du mieux qu’elle peut. Le Conseil de Défense Planétaire lance un nouveau projet : le programme « Colmateur », qui consiste à faire appel à quatre individus chargés d’envisager des stratégies secrètes pour contrer l’invasion ennemie. Car s’ils peuvent espionner toutes les conversations et tous les ordinateurs humains grâce aux intellectrons, les Trisolariens sont en revanche incapables de lire dans leurs pensées. 

Encore une fois un avis mitigé. L’idée de base est intéressante, la trame de l’histoire en elle-même est sympa, mais je trouve que ça tire trop souvent en longueur. Le style est assez lourd, peut-être cela vient-il de la traduction allemande ? Je me demande si je ne lirai pas la version française pour le troisième volet. Il y a peu de suspense, ce n’est pas un livre qui tient en haleine. Par curiosité, je lirai tout de même la suite à l’occasion.

Publié dans Les lectures de la Marmotte, Marmotte | Laisser un commentaire

Carnet de voyage à Rome (3/3)

Mardi 27 septembre 2022

10h30

Un village près de Metz

Donc, dimanche après-midi, après notre excellent déjeuner, nous avons pris la direction du Panthéon, la pluie s’était bien calmée, le soleil revenait. En route, nous avons fait une petite pause dans une bijouterie, j’ai craqué pour des boucles d’oreille (quelle originalité). Arrivées au Panthéon, on a décidé de faire l’impasse sur la visite de l’intérieur. C’est gratuit, mais la file était trop longue, je ne sais même pas si c’est possible de réserver d’ailleurs. À la place, nous sommes allées dans la salumeria à côté, « salumeria » vient de « salami », ils y vendent des saucissons, des fromages, du vin, sur place, à emporter, des sandwichs, des boissons. Je me suis pris un salami et un morceau de fromage, du pecorino romano, ils avaient coupé un peu des fromages et saucissons, on pouvait donc goûter.

Nous avons ensuite flâné à l’aveuglette, au fil des rues et des ruelles, de place en place, dans ce musée à ciel ouvert. Puis, nous avons décidé de rentrer nous poser un peu à l’hôtel et avons attendu le bus… attendu… attendu… et finalement on en a pris un autre qui nous déposait un peu plus loin de l’hôtel que celui qu’on voulait. Enfin bref.

Pour dîner, nous avions repéré un resto sympa à l’angle de l’hôtel, mais il était fermé. Quelques mètres plus loin, nous avons pris place au Strada Romana, dans la petite cahute faisant office de terrasse couverte. Encore une belle adresse. Personnel sympathique. En entrée, j’ai pris une assiette de jambon fumé italien avec une boule de mozzarella, des produits de qualité. Ma sœur a pris un carpaccio de bresaola, cette viande de bœuf séchée, avec roquette et parmesan, très bon aussi. Pour le plat, j’ai goûté les pâtes all’amatriciana, sauce tomate et lardons, excellentes, et ma sœur a pris des pâtes alla carbonara. En dessert, un petit fondant au chocolat, un délice. Puis retour à l’hôtel pour une bonne nuit de sommeil.

***

Mardi 27 septembre 2022

16h

Un village de Moselle

Hier matin, pour notre dernière journée à Rome, nous nous sommes mises en route un peu plus tard que les autres jours. Sous une pluie fine, nous avons pris le bus et sommes allées à la Fontaine de Trevi. Elle est vraiment magnifique. Vu la foule (j’ose pas imaginer comment c’est un week-end de haute saison par beau temps), nous ne sommes pas restées longtemps et avons flâné jusqu’à la place d’Espagne et les célèbres marches, sous une pluie de plus en plus insistante.

Nous avons fait une pause dans une petite épicerie et avons fait le plein de pâtes artisanales. Puis nous avons repris notre balade humide, errant au gré du vent. Jusqu’à ce que nous n’en puissions plus… Nous avons fait une pause au sec avec un bon chocolat chaud dans une sorte de café/snack, leurs pizzas sentaient bon, mais c’était encore trop tôt pour nous pour manger. La pluie se calmant, nous avons continué, vers Piazza de Popolo et un peu au-delà, avant de faire demi-tour et d’essayer de trouver la célèbre Piazza Navona.

Après une petite promenade sous le soleil ayant refait surface et avec une pause épicerie pour encore plus de pâtes, nous sommes arrivées sur la célèbre place et c’est vrai qu’elle est belle avec ses deux fontaines et l’obélisque. Dans une petite boutique, j’ai pu trouver un joli dessin de Rome, ils avaient aussi de magnifiques carnets, mais j’en ai tellement qui attendent dans un tiroir d’aller explorer le monde avec la Marmotte et moi. Sur ce, il commençait à faire faim, il y a pas mal de restos sur la place, mais chers ou mal notés sur Google Maps. Au final, nous sommes allées dans une petite rue pas loin, le restaurant Osteria dell’Anima était très bien. Jolie petite terrasse, personnel sympa. Ma sœur a repris un carpaccio, très bon, moi juste une bruschetta simple avec seulement huile d’olive et ail, puis une calzone pour moi et une pizza avec de la mortadelle pour ma sœur, qui a aussi pris un dessert : de la panna cotta. Un excellent dernier déjeuner à Rome.

Nous voulions ensuite nous balader un peu et faire les derniers achats de souvenirs, mais la pluie est revenue à la charge, alors après quelques boutiques, nous avons pris le bus pour retourner à l’hôtel en attendant le départ pour l’aéroport. Après un vol sans encombre jusqu’à Luxembourg, ma sœur m’a déposée vers minuit chez nos parents.

Ce fut un séjour très sympa. Nous avons eu de la chance avec la météo, car juste avant le départ, on nous annonçait de la pluie non-stop dimanche et lundi. Rome est vraiment une très belle ville, on a toujours très bien mangé, l’atmosphère est agréable. Bon, par contre, les bus sont pas très fiables, faut prévoir large, ou alors, on n’a pas eu beaucoup de chance. L’hôtel, que nous n’avions pas choisi nous-mêmes, c’était pas vraiment ça. Il a trois étoiles, mais bon, les tâches de moisissure au plafond dans les couloirs et la salle de bain, des cabines en plastique qui ont fait leur temps, une tête de douche fixe avec un jet hétérogène sûrement dû à du calcaire, des draps avec de vieilles tâches… Cela dit, le petit-déjeuner était bon, l’emplacement pratique et le personnel plutôt sympa. Mais je n’y retournerai pas. Si on retourne à Rome, ou si j’y retourne seule ou avec d’autres compagnons de voyage, je trouverai certainement bien mieux. Mais en tout cas, je suis ravie de ce court séjour, ça a fait du bien et la ville est vraiment magnifique, un vrai musée à ciel ouvert.

Publié dans Europe, Italie, Rome (2022) | Laisser un commentaire

Carnet de voyage à Rome (2/3)

Dimanche 25 septembre 2022

19h20

Hôtel San Marco, Rome

Donc, hier, après un bon déjeuner romain, nous sommes allées à notre point de rendez-vous HeadOut pour la visite des musées du Vatican. Cela permettait d’éviter les files. En attendant, un guide, français d’ailleurs, nous a un peu parlé du Vatican et des musées, puis une fois l’heure arrivée et tout le monde là, un autre guide a emmené le groupe au musée, profitant d’une entrée spéciale où il nous a ensuite remis nos billets d’entrée et de là, nous étions libres d’explorer cet immense complexe.

Nous n’avons pas tout fait, mais une bonne partie. Nous avons commencé par la Pinacoteca où il y a notamment de belles tapisseries. Mais aussi des Anges Pleureurs… Ah ben oui, en tant que fan de Doctor Who, y’a des trucs, forcément, quand je vois des statues d’ange, je ne détourne pas le regard, je ne cligne pas des yeux. Dans ma tête, c’était « Don’t Blink », au cas où ce soit des « Weeping Angels ».

Enfin bref, ensuite, nous avons continué notre exploration, avec la partie Égypte, le musée Pio Clementino et sa belle cour, la superbe galerie des cartes, dont le style m’a fait penser à celui pour les cartes des livres de fantasy. Et le point fort était bien sûr la chapelle Sixtine, absolument magnifique, là, aucune photo ni vidéo n’est autorisée. Nous avons ensuite continué à déambuler dans diverses galeries, avec un passage dans une des boutiques où j’ai craqué pour des boucles d’oreille (quelle surprise), puis nous avons fait une petite pause à la terrasse d’une cafétéria, près des jardins.

Sur ce, nous sommes sorties, c’est vraiment chouette, mais la foule, ça peut être usant, avancer à pas de souris, slalomer entre les groupes… J’ose à peine imaginer ce que c’est en pleine saison. Nous avons alors flâné un peu en direction du métro, puis nous sommes rentrées nous poser un peu à l’hôtel.

Pour dîner, nous avions décidé d’aller dans le centre historique, suivant les conseils de mon guide Lonely Planet. Près du Panthéon, nous avons d’abord essayé Emma Pizzeria, mais c’était complet. Alors, nous sommes allées tenter notre chance à Hosteria Grappolo d’Oro non loin de là. Au début, le serveur nous a dit qu’il n’y avait que de la place en terrasse. Pas de soucis, il fait bon, après la chaude journée ensoleillée, la fraîcheur du soir était agréable. Mais très vite, des gouttes se sont mises à tomber, j’ai donc demandé s’il n’y avait vraiment pas de place du tout à l’intérieur, histoire d’annuler les plats à temps (on venait de recevoir notre apéro), car manger sous la pluie, bof. Et ils ont pu s’arranger pour nous installer au sec. Le repas était exquis, j’ai pris des spaghettis carbonara, des vraies donc, succulentes, et un délicieux gâteau pomme-gingembre-cannelle. Ma sœur a pris des pâtes all’amatriciana, sauce tomate et lard, puis une glace pistache maison, nous étions toutes les deux satisfaites. Le service était sympathique et les prix corrects. Sur ce, nous sommes rentrées à l’hôtel nous coucher, car j’étais KO et une longue journée nous attendait le lendemain.

***

Dimanche 25 septembre 2022

22h30

Hôtel San Marco, Rome

Ce matin, nous avons pris la route du Colisée. Nous avions réservé une visite guidée de trois heures comprenant le Forum Romain, le mont Palatin et l’arène du Colisée. Par prudence, nous sommes parties plus d’une heure avant l’heure de rendez-vous pour un trajet de dix minutes. Bonne idée au final, car arrivées à la station de métro Colosseo, nous avons cherché le point de rendez-vous de The Crown Tours, à deux minutes de là, mais entre mon piètre sens de l’orientation, une défaillance de Google Maps et des travaux, nous avons mis presque une demi-heure, tournant en rond et visitant un peu le coin du coup.

Enfin bref, notre guide nous a ensuite menés autour du Colisée, nous donnant plein d’infos, puis nous sommes descendus au Forum Romain dont certaines ruines sont encore bien conservées. Quand on pense que tout cela a plus de 2 000 ans… La météo avait annoncé de la pluie toute la journée, mais au final, on avait du soleil et de la chaleur. À chaque arrêt explication je cherchais de quoi m’asseoir. Le mont Palatin est plus ou moins dans la même enceinte que le Forum et en haut on a une vue sublime sur les ruines.

Ensuite, le Colisée, avant d’entrer dans l’arène, littéralement, le guide nous a expliqué comment ça se passait vraiment avec les gladiateurs. Spoilers : rien à voir avec ce qu’on voit dans les films. Je pensais qu’on entrerait dans une arène de sable, mais non en fait, de la pierre, des ruines en contrebas, les gradins tout autour, c’était vraiment chouette. C’est là que se terminait la visite guidée. Avec ma sœur, nous nous sommes un peu assises, j’étais claquée, le rythme de marche soutenu, les longues minutes debout, le soleil, la chaleur, mon corps pourri n’a pas trop aimé, mais ça valait le coup. Puis nous avons cherché la sortie afin d’aller déjeuner.

Hier soir, on avait repéré près du restaurant où on a mangé, et pas loin du Panthéon, une place avec plein de restos dont deux qui nous ont interpellées. L’un d’eux, La Carbonara, avait l’air pas mal et semblait avoir de bonnes critiques en ligne. On a donc décidé d’aller sur cette place, Campo di Fiori, pour déjeuner. D’autant plus qu’on voulait aller au Panthéon ensuite. Après avoir attendu le bus une éternité, nous sommes arrivées à destination, sous la pluie, le chemin entre l’arrêt de bus et la place nous posant problème, jusqu’à ce que ma sœur prenne en charge l’orientation. Un des restaurants que nous avions vu la veille, Scampo, n’était pas très bien noté, alors non. On a regardé la carte du Carbonara et jeté un œil sur Google à la note de celui entre les deux, Giganti, bonne, donc on a regardé sa carte et ils ont du carpaccio. Ma sœur voulait justement absolument en manger, donc le choix fut vite fait. Nous avons pris place sur la terrasse entièrement couverte, à l’abri de la pluie, et nous nous sommes fait plaisir : cocktails, carpaccio, focaccia, lasagnes. Tout était très bon et le service au top, pour une addition pas trop salée.

Publié dans Europe, Italie, Rome (2022) | Laisser un commentaire

Carnet de voyage à Rome (1/3)

Hôtel San Marco, Rome

Vendredi 23 septembre 2022

22h30

Me voici à Rome pour un court séjour avec ma sœur. Après deux heures de vol depuis Luxembourg, nous sommes arrivées en début de soirée dans la capitale italienne. C’est organisé par le CE de ma sœur et on avait le transfert inclus. Nous sommes dans un petit hôtel 3 étoiles qui a l’air pas trop mal de prime abord, malgré les avis plus que mitigés en ligne, dans le centre, près de la gare Termini.

Nous sommes allées dîner à quelques mètres de là, au Bramble, conseillé par l’hôtel, normalement on devait avoir une boisson offerte, mais c’était du champagne, on a décliné, et normalement aussi 10 % de réduction, mais ça n’a finalement pas été appliqué, pas grave.

On a deux jours et demi en gros. Demain on va au Vatican, dimanche Colisée, Panthéon et autre chose. Lundi fontaine de Trevi, place d’Espagne et alentours avant de reprendre l’avion dans la soirée.

***

Samedi 24 septembre 2022

22h25

Hôtel San Marco, Rome

Après une nuit de sommeil plus ou moins bonne, j’ai retrouvé ma sœur pour le petit-déjeuner, le buffet est assez sympa. Ensuite, nous avons pris la direction du Vatican. Nous avions réservé une visite guidée annonçant un coupe-fil. Après avoir navigué dans la gare Termini, nous avons pris le métro et marché un peu pour aller à la basilique Saint-Pierre. Une file immense faisait le tour de la place pour entrer dans la basilique. On a cherché un peu où entrer vu qu’on nous a vendu ça en disant qu’il n’y a pas de file… rien, nade. Enfin, niente. Le numéro dans le mail de confirmation ne répond pas, n’est même pas joignable en fait. Près de l’entrée pour les personnes à mobilité réduite, on a demandé à un membre du personnel, non, y a pas de coupe-file, c’est pour le contrôle de sécurité, tout le monde pareil. Au même endroit, y’a une affichette de la société qui organise le tour (Voxmundi, mais nous avions réservé via HeadOut), disant que faut pas faire de problèmes, que si on est en retard, ils trouveront une solution sur place ou d’appeler… le numéro n’est pas attribué.

On était arrivées 45 minutes avant notre visite, mais le temps de tourner ici et là, près d’une demi-heure s’était écoulée. On s’est mises dans la file, espérant avoir une visite avant midi (la nôtre était à 10h30), car elle dure une heure et à 14h on avait notre rendez-vous pour les musées du Vatican. Au final, la file avançait assez vite, ce qui n’a pas empêché une dame, une Française, de s’incruster avec nous car elle ne voulait pas faire la queue vu qu’elle allait juste prier… Ouais, bon, si tu veux, j’suis pas là pour me prendre la tête, elle a papoté, on a répondu poliment.

On est arrivées au guichet de notre tour à 11h, une visite commençait au même moment, j’ai redemandé quelle langue car je n’étais pas sûre, j’ai tout réservé sur un site en français, au moment de la réservation, ils ne redemandaient pas la langue et dans la confirmation, c’était en anglais a priori. La dame au guichet m’a confirmé que la réservation était pour une visite en anglais, mais elle a pu nous mettre sur une en français.

Armées de notre petit boîtier pour écouter le guide, nous sommes enfin rentrées dans l’enceinte de la superbe basilique Saint-Pierre, théâtre ce week-end d’une manifestation autour des prières, donc on avait une messe/prière en italien d’un côté et nos infos en français de l’autre. C’était très intéressant. Ce qui m’a épatée notamment, c’est qu’il n’y a aucune peinture dans la basilique, tous les tableaux sont en céramique, faut vraiment regarder de très près pour le voir. Ça rend les œuvres assez impressionnantes.

Suite à la visite, nous nous sommes posées sur la place, y’a des chaises près du point d’info et des toilettes, le ciel était encore assez bleu, la chaleur encore là. Puis nous avons lentement pris le chemin du point de rendez-vous pour la visite des musées. Plus d’une heure à l’avance, afin de nous assurer qu’il n’y avait pas de file d’attente surprise. La personne sur place nous a confirmé qu’un quart d’heure avant suffisait. Donc nous sommes allées manger à côté, chez Beré, une spécialité, des Trapizzino, une sorte de gros sandwich, un gros pain fourré. J’ai pris poulet, assez simple, ma sœur polpette (boulettes de viande) avec sauce tomate et fromage. Très bon.

Publié dans Europe, Italie, Rome (2022) | Laisser un commentaire

Marmotte à Rome

Place Saint-Pierre
Colisée
Forum Romain
Arène du Colisée
Panthéon
Fontaine de Trevi
Publié dans Europe, Italie, Rome (2022) | 1 commentaire