Carnet de voyage : Rostock (2/2)

Mardi 28 février 2017
16h45
Schusters Café, Warnemünde

Hier soir, j’ai donc regardé pour aller à Warnemünde en bateau, mais comme je m’en doutais un peu, il n’y en a pas pendant l’hiver. Donc ce matin, j’ai d’abord été réveillée tôt par la pluie sur les carreaux, je regarde la météo : ça ne doit pas durer, bonne nouvelle car je n’ai ni parapluie ni capuche. Je redors un peu avant d’aller prendre le petit-déjeuner, le buffet est assez sympa si on est pas trop difficile, donc pour moi limité, demain je goûterai peut-être le porridge. À force d’en parler dans une des sagas SF/fantasy que je traduis, faudrait que je voie à quoi ça ressemble en vrai. Bref, ensuite traînage au lit vu qu’au final j’ai fait le port de Rostock hier et je me mets en route vers la gare un peu avant 11h. S-bahn (genre RER) direction Warnemünde, moins de 30 minutes de trajet. Arrivée à destination, je me dirige vers le célèbre Strom, une promenade le long du canal menant à la mer et je me fais directement aborder par un batelier pour un tour du port de Rostock, une heure, 10 €. Vendu ! Je m’installe seule sur le pont supérieur, presque tout le monde est à l’intérieur, il ne fait pas encore trop froid, pas trop de vent. Finalement, d’autres passagers viennent aussi se percher en haut et en route. En prenant la mer, le vent se lève, ou on arrive dans le vent, ça souffle, je m’accroche à mes lunettes et profite de la vue sur la ville, sur l’horizon, sur le port industriel. J’ai eu un moment de faiblesse et suis allée me réfugier en bas quelques minutes.

De retour à terre, j’ai cherché un restaurant pas trop cher, avec des trucs que je mange (ici les spécialités sont à base de poisson) et qui soit vraiment ouvert, certains avaient des ardoises à l’extérieur, donc on peut penser que, mais non ! Donc je finis au restaurant Casa Mia avec une pizza quatre fromages, pas mauvaise, bon la serveuse a d’abord oublié de me rendre la monnaie, mais c’est pas grave.
Suite à cela, direction la plage, 5 km de long, 100 m de large. C’est magnifique, bon difficile de marcher dans le sable, mais sublime. Pas mal de vent bien sûr, au bout des trois quarts je fais demi-tour car la pluie commence à tomber, mais quelques minutes plus tard, le soleil fait irruption, un arc-en-ciel tombe sur la mer, un moment magique. Au bout d’un moment, je quitte la plage et les premiers pas sur le béton sont étranges. Je continue ma promenade jusqu’à l’ancien phare que l’on peut visiter d’avril à octobre. Une pause est la bienvenue et je m’installe au café Schusters où je sirote un bon Sea Breeze avec une superbe vue sur la mer et le début d’un coucher de soleil.

***

Mardi 28 février 2017
20h20
Hôtel GreifenNest, Rostock

Après avoir fini mon cocktail, je suis redescendue sur la plage pour admirer le sublime coucher de soleil, des bandes or et roses qui se déroulent dans le ciel s’assombrissant, des nuages qui prennent des teintes violettes, le tout se reflétant sur les eaux, un spectacle magnifique.
J’ai également marché le long de la jetée avec ce beau spectacle sur le côté pour aller jusqu’à la pointe, sur un plan surélevé d’abord, puis jusqu’au petit phare vert. Une balade magique ! Bizarrement, j’ai croisé plein de couples, à croire que ça doit être romantique, mais bon j’y connais pas grand-chose à la romance moi.
Ensuite, alors que la nuit tombait et que le bleu du ciel devenait de plus en plus foncé, j’ai repris le chemin de la gare pour rentrer au centre de Rostock. Quelques minutes en tram depuis la gare centrale et me voilà dans le centre historique pour manger vite fait.

Et donc me revoilà à l’hôtel où, comme à chaque fois que je voyage seule (donc comme d’habitude), je passerai la soirée dans le confort de ma chambre avec un bon bouquin. En même temps, même si je dépassais ce blocage et arrivais à sortir seule le soir autrement que pour dîner, là, je suis exténuée, mes jambes et mes pieds sont en compote. Donc demain on verra mon état, traînage à l’hôtel et balade dans le centre en essayant de monter la tour de la Petrikirche (y’a une option ascenseur au pire). Faut que je sois à la gare routière au plus tard pour 13h15, donc ça laisse du temps. Bref, on verra.

***

Mercredi 1er mars 2017
17h
Berlin

Ce matin, j’ai une nouvelle fois été réveillée par le bruit de la pluie sur les carreaux. Après avoir traîné au lit, je suis allée petit-déjeuner et j’ai testé le porridge, bof.

Ensuite, vu le temps pluvieux et venteux, je suis restée bouquiner à l’hôtel, d’autant plus que grimper en haut d’une tour par grand vent n’est peut-être pas la meilleure des idées.

Vers midi, je me suis mise en route vers le gare où je me suis posée dans un café pour bouquiner en attendant le bus. Et me voilà à la maison, 3 heures de route sans soucis. Une petite escapade qui m’a fait du bien (mes muscles diront peut-être le contraire), Rostock est mignonne et la plage de Warnemünde très jolie. À refaire au printemps ou en été, car plus de verdure (il y a quelques parcs en ville, mais les parcs en hiver, bof, sauf s’il y a de la neige), on peut aller se baigner, plus de choses sont ouvertes, plus d’activités possibles. À éviter de juin à début septembre pour échapper à la masse touristique et aux prix exorbitants de haute saison. La prochaine fois, je choisirai plutôt un hôtel à Warnemünde que dans la vieille ville ou proche du centre. En tout cas, je rentre avec de jolis souvenirs et encore plus d’envies de découvrir la côte baltique allemande, y’a pas mal à voir là-haut et comme c’est pas loin de Berlin, c’est parfait pour de courtes escapades de 2-3 jours.

>>PHOTOS<<

Über lamarmottevoyageuse

Bienvenue chez La Marmotte, voyageuse qui vous raconte ses aventures à travers le monde (surtout l'Europe) et à Berlin. Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droit. Merci de me contacter si vous désirez les utiliser.
Dieser Beitrag wurde unter Rostock (2017) veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Eine Antwort zu Carnet de voyage : Rostock (2/2)

  1. Cassandre schreibt:

    Très chouette de découvrir l’Allemagne et ses beaux coins à travers votre blog..un pays si proche et que je connais si mal..
    Situation très particulière de Rostock et Warnemünde..en fait, on se balade le long de la rivière Warnow..
    Un tour du port en bateau reste un incontournable..
    C’est en automne et en hiver que je préfère voir la mer. C’est gai de profiter de la plage, du coucher de soleil qd il n’y a presque pas de monde, hors saison..
    Qd je suis seule, j’aime m’installer qqpart et profiter de l’ambiance, observer..

    Amitiés !!

    Gefällt mir

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s

Diese Seite verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden..