Carnet de voyage : Francfort février 2022 (1/2)

Vendredi 11 février 2022

10h25

Berlin

Me voici dans les starting-blocks pour le premier petit voyage de l’année. Il y a quelques semaines, j’ai réfléchi à l’éventualité de me faire un petit week-end quelque part en Allemagne. J’avais un bon d’achat FlixTrain et j’ai regardé les connexions directes depuis Berlin.

Après mûre réflexion, mon choix s’est porté au final sur Francfort-sur-le-Main. Oui, ici on a tendance à préciser car pas loin de Berlin, il y a la petite ville de Francfort-sur-l’Oder (Frankfurt an der Oder), où je ne suis pas encore allée d’ailleurs. Enfin bref, dans l’après-midi j’embarque donc direction Francfort. J’ai entendu autant d’avis positifs que négatifs, alors du coup, je vais aller me forger ma propre opinion. Une journée et demie pour visiter la ville, ça devrait suffire pour se faire une première impression.

***

Vendredi 11 février 2022

23h

Hôtel Moxy, Francfort

Le voyage s’est bien passé, mais long, et le train était bruyant, pas les gens, le train en lui-même, j’avais du mal à entendre les annonces. On est arrivés à l’heure à Francfort et je suis allée directement à l’hôtel. J’y ai mangé vite fait un sandwich acheté en route, puis je suis descendue au bar.

Je dois avouer qu’avant de réserver mon voyage, j’ai longuement hésité entre Bielefeld et Francfort. Mais je discutais sur un site de rencontres avec quelqu’un de Francfort, on s’est loupés quand il était à Berlin. Normalement il vient souvent, mais avec Corona, beaucoup moins. Donc, même si ça faisait un moment que je me disais que je devrais aller voir Francfort, il a un peu joué dans la balance.

Donc on avait rendez-vous au bar de mon hôtel y’a une heure et demie, et j’attends encore… Ça faisait longtemps que je m’étais pas fait poser de lapin… Vu le nombre de rencards annulés à la dernière minute ces derniers temps, j’avais prévu l’éventualité. Le choix du bar de l’hôtel et un livre dans mon sac à main, c’était mon filet de sécurité. Car quand je voyage seule, je passe toujours au bar de l’hôtel avec un bouquin. Au début, le bar était vide, et ensuite, presque que des couples. Du coup, je suis remontée dans ma chambre et je vais pas tarder à aller me coucher.

Demain, je vais aller me balader dans le centre-ville et voir de quoi il retourne. J’ai entendu tellement d’avis mitigés sur Francfort que je me suis dit que j’allais devoir me forger ma propre opinion. En tout cas, la première impression des mecs de Francfort, c’est pas top, hein. Je préfère en rire, je vais pas me prendre la tête pour ça…

***

Samedi 12 février 2022

14h50

Jamy’s Burgers, Francfort

J’ai pas trop mal dormi, y’a une lumière sous le lit avec détecteur de mouvement, un peu trop sensible à mon goût, mais finalement j’ai pas eu besoin de dégainer le masque pour les yeux. Je me suis mise en route assez tôt ce matin. Ma réservation à l’hôtel était sans le petit-déjeuner et comme c’est en fait dans l’hôtel à côté, je ne l’ai pas pris sur place. Tant qu’à sortir, autant aller ailleurs où c’est sûrement moins cher. Grâce à Google, j’ai trouvé un café pas loin déjà ouvert, la plupart ouvrant à 10h et il était tout juste 9h. Le café Extrablatt près de Eischemer Tor. J’ai pris l’option p’tit-déj américain : œufs brouillés, bacon, saucisses, tomate grillée, beurre, pain et pancakes au sirop d’érable. Ça sentait le surgelé, mes saucisses étaient même froides par endroit. Les pancakes me faisaient penser à ceux que je prends des fois en paquet au supermarché. Pas top donc.

Sur ce, j’ai voulu prendre la direction de la vieille ville et du Römer, la mairie. Je commence donc à suivre les panneaux. À un moment, j’ai été à deux doigts d’éclater de rire et je n’ai pas pu m’empêcher de sourire. Je rentre dans une grande rue piétonne et là… la Marseillaise ! Nan, mais quelle coïncidence quoi ! Je me suis donc un peu arrêtée et bien sûr j’ai donné un peu au musicien.

Je continue mon chemin et quand j’arrive à un panneau touristique, le Römer est indiqué dans la direction d’où je viens. Avec l’aide de la carte papier et de Google Maps, j’arrive à trouver le bon chemin. Je m’arrête à l’église St Paul, Paulskirche, y’a juste une expo à l’intérieur, mais entre le masque et la différence de température, mes lunettes restent embuées, c’est pratiquement que des trucs à lire, donc je ressors.

Le centre-ville de Francfort a fortement été démoli pendant la 2e Guerre Mondiale et reconstruit après, donc ce n’est plus l’original. J’arrive ensuite sur Römerberg, la place de l’hôtel de ville. Je me suis assise au soleil devant la fontaine au centre de la place. Après des semaines de pluie, grêle et grisaille, ça fait du bien un beau ciel bleu, il fait encore frais, mais ça va. J’ai aussi traîné l’oreille, y’avait un guide francophone avec un groupe qui s’est planté devant moi, autant en profiter. J’ai aussi voulu visiter l’hôtel de ville, y’a juste une petite expo sur Dubcek, une figure du Printemps de Prague.

J’ai donc repris mon chemin, direction les bords du Main, à quelques mètres de là. Et là que vois-je ? Un bateau ! Un circuit de 50 ou 100 minutes, au choix, part 20 minutes plus tard, allez, hop, je prends un billet et j’attends sous Eisenersteig, le pont de fer, que notre navire arrive.

***

Samedi 12 février 2022

18h55

Hôtel Moxy, Francfort

J’ai donc embarqué pour une balade sur le Main. On est d’abord descendus, en aval je crois, on est passés sous des ponts datant de diverses époques, les quais le long du fleuve (ou est-ce une rivière, l’allemand et l’anglais ne font pas la distinction) invitent à de jolies promenades, avec des bâtiments modernes et anciens, ça a un certain charme je dois dire. Je me suis mise dehors, ça pique quand même, surtout le vent. Au bout d’un moment, on a fait demi-tour pour remonter vers l’Eisenersteig, et là on a une belle vue sur le quartier financier, avec les gratte-ciels et les ponts ça fait chouette. D’ailleurs, les commentaires (en allemand et en anglais) disaient que le quartier est surnommé Mainhattan, c’est vrai que ça peut faire penser à un mini Manhattan. De retour à Eisenersteig, une partie des passagers descendent, j’ai pris le grand tour, donc je reste à bord et on repart en amont, vers le quartier financier d’ailleurs. Mais le froid a eu raison de moi et je suis descendue m’asseoir à l’intérieur et me réchauffer avec un chocolat chaud. Cela dit, ce côté était moins intéressant je trouve.

De retour sur la terre ferme, j’ai traversé le pont Eisenersteig et je me suis promenée le long du Main. C’était assez agréable. Y’avait aussi pas mal d’oies sauvages, enfin je crois que ce sont des oies. L’heure tournant, il commençait à faire faim, j’ai regardé vite fait sur Google Maps et j’ai repéré un resto de burgers avec de bonnes critiques. J’ai retraversé le fleuve et je suis allée me régaler chez Jamy’s Burgers. Un bon burger et un p’tit cocktail sympa. C’est pas forcément donné, mais le cocktail est XXL et le burger et les frites de patate douce m’ont bien rassasiée.

Sur ce, j’ai retraversé le pont pour aller un peu me promener dans le quartier d’Alt-Sachsenhausen, connu pour son côté festif et l’Apfelwein, une sorte de cidre je crois (littéralement vin de pomme). En effet, des petites rues pavées remplies de bars, clubs et restaurants. Et même un endroit où on peut baiser pour seulement 2 €, lol ! Je suis passée devant un bar, sur les fenêtres il y avait le nom de boissons et leurs prix, un breuvage porte le nom très glamour de Ficken, ce qui veut dire littéralement baiser et ne coûte que 2 €. Moi, ça m’a fait rire.

J’ai ensuite pris le Vieux Pont (Alte Brücke) pour retourner une nouvelle fois en face. Goethe disait aimer se promener sur ce pont et trouvait cela vraiment magnifique quand le soleil illuminait le coq en or sur la croix de fer au milieu du pont. De là, on a aussi une belle vue sur la silhouette de Mainhattan, avec le soleil descendant et la lumière changeante, c’était chouette. J’avais prévu de me balader dans le coin jusqu’au coucher du soleil, mais en avançant vers la cathédrale, j’ai commencé à avoir mal au ventre, alors je me suis traînée jusqu’à l’hôtel. Je crois qu’après des semaines d’activité, mon corps n’a pas apprécié d’être si brusquement relancé dans le bain. Plus de six heures en vadrouille et dix kilomètres dans les pattes, c’était fini. C’est aussi une des raisons pour lesquelles je prends toujours des hôtels qui ont une position centrale maintenant, pour y retourner plus vite au cas où.

Donc, j’ai un peu traîné au lit, bouquin, livre audio, musique. Un peu plus tard, je verrai si je tente un resto ou si je vais prendre quelque chose au supermarché, puis je retournerai peut-être au bar de l’hôtel.

Über lamarmottevoyageuse

Bienvenue chez La Marmotte, voyageuse qui vous raconte ses aventures à travers le monde (surtout l'Europe) et à Berlin. Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droit. Merci de me contacter si vous désirez les utiliser.
Dieser Beitrag wurde unter Allemagne, Europe, Frankfurt-am-Main (2022), Hessen veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s

Diese Seite verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden..