Une journée à Bâle

Mittlere Brücke

Ce week-end, je suis allée en Alsace pour rendre visite à de la famille. Comme j’arrivais à l’aéroport de Bâle-Mulhouse-Freiburg, je me suis dit que j’allais en profiter pour passer une journée à Bâle. J’avais déjà rapidement visité la ville il y a 13 ans, lors d’un voyage en Suisse qui a d’ailleurs été le tout premier voyage raconté sur le blog (pour les curieux, cliquez ici).

Après quelques couacs avant l’embarquement (faites bien attention aux dimensions des valises en cabine avec Easyjet, ça a changé récemment, et ne faites pas comme moi, n’oubliez pas de mesurer les roues avec…), le vol s’est bien passé, arrivés à Bâle, la sortie n’a pas été trop longue, il y avait une petite file d’attente pour accéder à la zone de bagages et aux sorties. En attendant, je vois un panneau intitulé « Où allez-vous ? » avec une flèche pour la Suisse et une autre pour la France et l’Allemagne, mais arrivée à l’employée qui vérifie qu’on prenne bien la bonne file, la file Suisse c’est pour les Suisses et les résidents, la file France et Allemagne pour les autres, c’est un peu déroutant. Mais on sort tous au même endroit finalement. Et là, un charmant sapeur-pompier a vérifié mon passeport et mon certificat de vaccination. On arrive alors à l’espace pour récupérer les bagages, je suis un peu perdue, je vais d’un côté, je trouve enfin un écran qui indique sur quel tapis nos bagages arrivent, bien sûr, totalement à l’opposé, je récupère ma valise et refais le même chemin pour sortir par la sortie Suisse où la douane passe encore mes bagages aux rayons X. Enfin, je sors, le bus arrive dans quelques minutes, j’achète vite fait un billet sur l’application de la compagnie de bus et puis le numéro 50 arrive, 10-15 minutes plus tard, je descends à la gare centrale et je prends le chemin de l’hôtel, j’ai eu un peu de mal à trouver l’entrée, mais un peu après minuit je peux enfin me coucher.

Après une bonne nuit de sommeil dans ma mini-chambre (vu les prix suisses j’ai pris un hôtel pas trop cher mais encore décent, Ibis Budget, il y a donc le strict minimum mais pour une courte nuit, ça suffit amplement) et un bon petit-déjeuner, je suis d’attaque pour une petite journée à Bâle. Je suis partie en milieu de matinée direction la vieille ville, via la gare, ça se fait très bien à pied. Comme dit, je suis allée à Bâle il y a 13 ans, mais aussi, ces derniers temps j’ai traduit pas mal de matériel touristique concernant la Suisse (ce qui m’a donné encore plus envie de retourner là-bas), dont Bâle. Il y avait trois choses que je voulais absolument (re)voir : le Mittlere Brücke, un joli vieux pont sur le Rhin, la cathédrale Münster et l’hôtel de Ville rouge (Rathaus). Armée d’un plan, je suis partie plus ou moins dans la direction du pont, passant par un joli parc et de belles petites rues, dont certaines en travaux, certaines piétonnes, certaines observées d’en bas car elles semblaient bien raides. Je suis arrivée sur Marktplatz, la place du marché, devant le bel hôtel de ville avec sa belle façade rouge et sa petite tour dorée. J’ai fait un peu le tour du marché, bavant notamment devant de beaux fromages suisses…

Hôtel de ville

J’ai ensuite continué vers le fameux pont, de là on a une belle vue sur les rives de Bâle, notamment le Münster, il y a quelques renfoncements dans le pont, ce qui permet de se poser là pour admirer, photographier, se reposer sans gêner les passants. Je me suis notamment assise quelques minutes à côté de la petite chapelle Käppelijoch qui se trouve au milieu du pont. Le tout sous un magnifique soleil. J’avais rendez-vous pour déjeuner dans le coin, donc je ne me suis pas trop éloignée, profitant des vues sur le fleuve et la ville. J’ai aussi repéré des bateaux, alors je suis allée me renseigner. À la station maritime Basel Schifflände, on peut embarquer pour des balades de plusieurs heures ou alors pour un court tour du port ou de la ville. Avec Rhystärn, les mercredi, vendredi et dimanche, on peut voguer une petite heure sur le Rhin. Quelle chance, c’est justement vendredi, je prends des renseignements, je regarde les horaires et me dis que j’irai peut-être plus tard, ça devrait être faisable niveau temps.

Mittlere Brücke

Sur ce, je suis retournée vers l’hôtel de ville et j’ai pris la direction d’une petite rue non loin de là. J’avais rendez-vous pour déjeuner avec une collègue traductrice bâloise au restaurant de l’hôtel Basel. Nous étions sur la jolie terrasse couverte, un cadre superbe. La carte est assez succincte, j’ai opté pour une entrecôte de bœuf (suisse), très bonne. Le personnel était également super. Bon, le prix, c’est pas forcément donné, mais c’est la Suisse hein, et une source sûre m’a également dit que Bâle en particulier est assez chère comme ville. Ce fut un agréable moment en tout cas. Une fois rassasiée, je suis redescendue vers l’hôtel de ville. Là, je suis passée devant le McDonald’s et je n’ai pu m’empêcher de sourire en voyant la pub pour le McRaclette. Certes, y’a pas qu’en Suisse que McDo fait des burgers à base de raclette, mais c’est la première fois que j’en vois en plein été vu que bien des gens pensent qu’on ne peut manger de la raclette qu’en hiver, comme si y’avait une saison pour la raclette, la fondue, la tartiflette, etc. ^^

Je suis alors retournée vers le pont Mittlere Brücke et j’ai pris un ticket pour le bateau de Rhystärn. L’employée qui vendait les billets m’avait prévenue qu’en raison d’un niveau assez haut du Rhin, ils ne faisaient que le port, pas la ville, en ce moment (ils ne peuvent pas passer sous le fameux pont en ce moment). Donc, je paie mes 15 CHF pour embarquer, je m’installe sur la terrasse couverte (ce qui m’évitera de griller car j’ai oublié la crème solaire dans ma valise à l’hôtel…) et je me commande un petit cocktail, un Tscharly Spritz, la version bâloise de l’Apérol Spritz, mais avec comme base une liqueur proche du gin, pas mal du tout. Puis le bateau part, on se promène sur le Rhin, 45-50 minutes peut-être, c’est sympa, mais le côté qu’on a fait, c’est assez industriel sur les rives, quand le niveau du fleuve le permet, faire le tour côté ville doit être vraiment chouette.

Sur le Rhin

De retour sur la terre ferme, je suis retournée sur le pont Mittlere Brücke, je venais de l’Altstadt (vieille ville) et de l’autre côté se trouve Klein Basel (Petite Bâle), je voulais voir s’il y avait quelque chose d’intéressant à voir de ce côté, mais rien tout près du pont donc j’ai fait demi-tour. Et là, j’ai repéré Läckerli Huus, la maison des läckerli, une spécialité bâloise proche du pain d’épice mais pas tout à fait, avec différents parfums. La vendeuse était des plus chaleureuses et le magasin donnait l’eau à la bouche. Elle m’a fait goûter un läckerli nature, c’était trop bon, puis un au citron, encore trop bon. J’ai pris quelques paquets pour moi et pour offrir et après avoir payé, elle m’a proposé un caramel mou, mais bof, je cours pas après, du coup elle m’a fait goûter un läckerli à la pomme, ça aussi trop bon, elle me disait qu’on doit toujours ressortir de la Läckerli Huus en mâchant quelque chose. J’ai pris des nature et des cacao pour moi, un délicieux souvenir en somme.

Münster

Ensuite, j’ai pris le chemin vers la belle cathédrale Münster, passant par des petites rues qui montent bien, avec de jolies vues sur le Rhin par moment. La place devant la cathédrale se préparait à accueillir un cinéma en plein air, donc c’était un peu chaotique, mais j’ai quand-même pu admirer la belle bâtisse, j’ai visité rapidement une cour mais pas la cathédrale en elle-même. Sur ce, j’ai repris le chemin vers l’hôtel (temps prévu : 20-30 minutes à pied), après des heures à bouillir sous le soleil, j’ai commencé à voir au loin, enfin même pas si loin que ça, des nuages noirs arriver. Et justement, c’est dans cette direction que j’allais. Puis, quelques grêlons ont commencé à tomber, mon parapluie aussi était dans ma valise à l’hôtel… Je me suis abritée sous un large porche, espérant ne pas déranger les habitants (mais au final je n’ai vu personne), regardant la grêle tomber pendant de longues minutes, alors que je me disais que ça semblait commencer à se calmer, la grêle a rapidement fait place à des trombes d’eau. J’ai attendu encore un bon quart d’heure, puis la pluie s’étant arrêtée, je me suis remise en route. Rapidement, quelques gouttes se sont mises à tomber, mais c’est à quelques minutes de l’hôtel que la pluie a recommencé à battre son plein. Trempée, j’ai récupéré ma valise et me suis posée quelques minutes à la réception.

Puis, l’heure tournant et la pluie se calmant, je suis retournée vers la gare pour prendre le train direction la France et l’Alsace. Ce fut une belle journée, Bâle est vraiment une jolie ville, c’est petit mais il y a pas mal à faire et j’ai encore d’autres choses à voir, notamment un chocolatier sur Marktplatz dont une source sûre m’a vanté les louanges.

>>PHOTOS<<

A propos lamarmottevoyageuse

Bienvenue chez La Marmotte, voyageuse qui vous raconte ses aventures à travers le monde (surtout l'Europe) et à Berlin. Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droit. Merci de me contacter si vous désirez les utiliser.
Cet article a été publié dans Bâle (2021), Europe, Suisse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.