Wroclaw : carnet de voyage (1/2)

1er novembre 2019
12h15
Gare Berlin-Lichtenberg

Je me trouve dans le train direction Wroclaw en Pologne pour un petit week-end. Entre Berlin et Wroclaw, il y a un train spécial, le Kulturzug ou train culturel, un tarif réduit, des horaires précis et des animations à bord pour combler les quatre heures de trajet.
Je logerai dans un bel hôtel quatre étoiles en plein centre, avec piscine ! Quand on voyage avec le Kulturzug, on peut bénéficier de réductions de 15 % dans quelques hôtels, mais au vu des critiques, ces hôtels ne sont pas top, alors j’ai regardé sur Booking et j’ai eu la chance de trouver le Qubus à un prix spécial, allez hop ! C’est marrant, y’a dix ans, je disais que jamais j’irais dans des quatre étoiles, le luxe c’est pas mon truc. Et puis maintenant, un bel hôtel quatre étoiles moderne avec piscine, quand je peux l’avoir à un prix intéressant, je ne crache pas dessus. Pour une ou deux nuits, ça va. Sûrement l’âge. Enfin bref, j’aurai une bonne journée et demie pour explorer cette petite ville qui est réputée pour sa beauté et ses nains.

***

Hôtel Qubus, Wroclaw
Vendredi 1er novembre 2019
21h10

Le voyage s’est plutôt bien passé, juste après Cottbus, j’ai dû changer de place car là où j’étais, c’était réservé, en fait, a priori y’a une partie où c’est pour les réservations, mais c’était inscrit de l’autre côté, pas par là où je suis montée. Mais avec l’aide des dames du train, j’ai vite pu trouver une place libre, deux même.
Après, il y avait une lecture de livre, mais je n’étais pas motivée, pour cela, ils distribuent des casques audio, moi, j’ai pris l’option musique en somnolant. Nous sommes arrivés en retard à Wroclaw, vers dix-sept heures, avec le ticket Kulturzug, on peut voyager gratuitement dans les transports de la ville, mais après plus de quatre heures trente assise, vu qu’il y avait moins de vingt minutes à pieds (et cinq de moins en tram), j’ai préféré marcher jusqu’à l’hôtel.
L’hôtel Qubus est chouette, dans une rue pas trop passante du centre-ville. J’ai une belle chambre, propre, avec un minibar. Je me suis un peu posée et j’ai regardé les restaurants dans le coin, celui de l’hôtel ne me tentant pas plus que ça. J’ai vite repéré deux restaurants de viande pas loin et je suis allée dîner assez tôt. En même temps, avec le déjeuner léger dans le train, j’avais faim.
Le restaurant où je voulais aller était fermé pour le 1er novembre, alors je suis allée à l’autre, 1450 Smokehouse & Cocktails, et je ne regrette pas. Accueil sympa, j’ai pris un cocktail Aviation avec gin, jus de citron, liqueur de violette, excellent. Puis des musiciens sont arrivés. Un chanteur et son guitariste. Un concert sympa en dégustant un bon steak frites, puis une vodka Zubrowska. Le restaurant n’était pas très rempli et parfois, j’étais la seule à applaudir… Le week-end commence bien !
Ensuite, retour à l’hôtel pour aller me détendre à l’espace bien-être. Un gros quart d’heure de nage non-stop, un peu de jacuzzi et de sauna, ça fait du bien ! Là je vais sûrement aller au bar de l’hôtel. Et demain matin, pendant le petit-déjeuner (dans ma chambre avec des biscuits apportés), je ferai le plan de la journée.

***

Samedi 2 novembre 2019
15h50
Hôtel Qubus, Wroclaw

Hier soir, je suis donc descendue au bar avec mon bouquin, quand je suis arrivée, il n’y avait personne derrière le comptoir, mais tout était allumé, y compris la télé. Le temps passe, toujours personne, je me lève et vois bien sur la porte que c’est ouvert jusque minuit, il n’est pas encore 22h… toujours rien, donc je demande à la réception si le bar est déjà fermé, elle me confirme que c’est ouvert jusque minuit, quand je lui explique que je suis là depuis plus de dix minutes, elle me dit qu’elle va appeler quelqu’un. Finalement, quelqu’un arrive, je commande une Tequila Sunrise et il part… ah il va chercher quelqu’un qu’il forme… Je bois donc mon cocktail, seule avec mon livre… sérieux j’aurais pu me barrer sans payer, voir même me resservir, heureusement que je suis honnête, pour payer aussi j’ai dû attendre. Enfin bref…
Ce matin, après une bonne nuit de sommeil, je me suis mise en route vers 10h pour explorer le cœur du centre-ville et ses mille églises. C’est vraiment joli et coloré, avec bien sûr beaucoup de bâtiments refaits suite aux dégâts de la guerre. La grande place Rynek court tout autour des bâtiments au centre, notamment le sublime hôtel de ville.
Je n’ai pas vraiment suivi de plan, juste parfois les panneaux, je suis passée notamment par le marché couvert Hala Targowa, avant de traverser vers l’île aux sables avec son imposante église entre deux bras de l’Oder (ou Odra en polonais, c’est une rivière qui passe aussi par l’Allemagne, je suis donc habituée au nom allemand). Normalement, on peut passer à l’île de la cathédrale par un joli petit pont, mais il est en travaux. Du coup, avant d’aller voir la cathédrale, j’ai fait ma pause déjeuner, grâce à Google Maps, j’ai trouvé un petit restaurant Bistro Trzy Schody, ils ont une traduction anglaise de leur menu accrochée et avec les quelques mots de polonais que je connais et la gestuelle, pas de soucis. J’ai pris des pierogi à la russe (sortes de ravioles fourrées aux patates et au fromage frais), super, tout fait maison a priori.
Ensuite, je suis allée me balader dans le joli quartier de la cathédrale, l’intérieur pas vraiment car c’était très sombre. Puis j’ai fait demi-tour, là, petit concert devant une autre église, un chanteur avec sa guitare.
Juste avant le pont entre l’île des sables et le marché couvert, il y a un joli petit parc avec une étrange structure en acier, sûrement de l’art. J’ai ensuite retraversé le pont et j’ai longé la rivière aux abords du cœur historique. Je me suis arrêtée dans une petite galerie où ils proposent tableaux, carreaux de céramique peints et magnets. J’ai pris une céramique avec une peinture de Rynek (la place centrale). Comme d’habitude, en entrant, j’avais dit bonjour en polonais, quand j’arrive à la caisse avec mon article, la jeune femme me pose une question en polonais (normal) et quand j’ai répondu (en polonais) que je ne comprenais pas, elle a porté sa main à sa bouche, genre super désolée, euh, c’est moi l’estrangère qui ne parle pas la langue locale, c’est moi qui devrais être désolée. Du coup, elle est passée en anglais et nous avons fait nos affaires. J’ai ensuite continué ma balade, et le ciel a commencé à pleurer, j’ai donc pris le chemin de Rynek où je me suis posée dans un café sympa pour une pause chocolatée, puis retour à l’hôtel par un autre chemin, en passant derrière l’église face à l’hôtel (le côté de notre côté est en travaux).
Je pense avoir vu une grosse partie de la vieille ville, je verrai demain pour la suite, là je vais aller faire mon triathlon (piscine, jacuzzi, sauna).

A propos lamarmottevoyageuse

Bienvenue chez La Marmotte, voyageuse qui vous raconte ses aventures à travers le monde (surtout l'Europe) et à Berlin. Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droit. Merci de me contacter si vous désirez les utiliser.
Cet article a été publié dans Wroclaw (2019). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.