Sud-Ouest de l’Écosse : carnet de voyage (1/4)

Dimanche 1er septembre 2019
15h05
Marriott Hotel, Glasgow

Et me revoilà pour de nouvelles aventures écossaises. Après une longue matinée et un vol fortement retardé, me voici à Glasgow. Fraîcheur et soleil, le pied. Demain, en plus de prendre un an de plus, je pars avec Rabbie’s pour trois jours à explorer l’île d’Arran. Alors pour le peu de temps passé à Glasgow avant de revenir mercredi soir, je me suis fait plaisir avec un bel hôtel quatre étoiles, je me sens un peu comme une star avec la télévision qui m’accueille dans la chambre. Là, j’attends mon burger du room service et ensuite j’irai me détendre à la piscine, intérieure bien sûr. Il n’y a pas grand-chose dans le quartier de toute façon, alors aujourd’hui, après un long été laborieux (et torride, par rapport aux températures extrêmes à Berlin), c’est détente avec bouquin. J’ai ensuite de jeudi à dimanche pour explorer la ville de Glasgow et les proches environs.

***

Lundi 2 septembre 2019
17h25
Terminal Androssan (ferry)

Hier, mon burger est arrivé, sous cloche, avec de vraies serviettes, la classe. Pas mauvais du tout en plus. Une fois rassasiée, j’ai pris la direction de la piscine, c’est un peu un labyrinthe avec de nombreuses marches pour y arriver. La piscine était en partie occupée par des cours bébés nageurs et des leçons de natation privées, certains se baignant habillés, dont les instructeurs, étrange. La piscine est chauffée, c’est très agréable, j’y suis restée environ une heure et demie avec des pauses lectures. Je n’ai pas fait le sauna ni le hammam, vu que la chaleur ces derniers temps, je n’en peux plus.

Une fois sortie de l’eau définitivement, je suis remontée dans ma chambre pour regarder un peu la télé, avant de descendre lire dans le lounge, puis de bouger au bar, car ils ne venaient pas prendre la commande malgré la présence de menus sur les tables basses. Je me suis installée dans un coin confortable du bar, un bon daiquiri, un bon bouquin, la combinaison idéale quand je voyage seule. Je ne sais pas si c’était le cocktail bien corsé ou le bruit ambiant, mais j’avais un peu mal à la tête, je suis sortie prendre l’air quelques minutes, sous la pluie, puis je suis allée au restaurant de l’hôtel, Cast Iron, ils avaient une formule sympa deux ou trois plats, alors je me suis pris un bon steak avec sauce au bleu, excellent, tendre, saignant. Puis un plateau de fromages locaux, sympa, mais j’ai calé, du coup je l’ai fait emballer en me disant que ça ferait un bon petit-déjeuner le lendemain matin. La serveuse m’a proposé de rajouter des crackers (ici, ils servent le fromage sans pain, mais avec des crackers)… et ils ont rajouté le seul cracker que je n’aimais pas… Sur ce, je suis montée dans ma chambre, bouquinage, You Tube et au lit.

Après une nuit agitée en raison d’une épaule douloureuse, j’ai décidé de prendre un bon bain, en même temps, j’avais pris un an dans les dents, hein. Ensuite, mon petit-déjeuner fromager et en route. Le Marriott était vraiment sympa, le bar et le resto top, la piscine aussi, la literie confortable, super chambre, mais il n’y a pas grand-chose dans le coin, c’est un quartier plutôt business a priori.

Je suis allée à pied, sous la pluie, pour rejoindre le bus et le groupe, à un moment, je me suis rendu compte que j’étais allée trop loin, alors que je faisais demi-tour, le bureau Rabbie’s m’a appelée, techniquement, j’étais pas encore en retard. Et deux minutes plus tard, ça y est. Le bus, parti d’Édimbourg, est plein. J’ai glissé au chauffeur que c’était mon anniversaire, du coup tout le bus m’a souhaité un bon anniversaire.

Direction alors notre premier arrêt, la ferme éolienne de Whitelee, le brouillard cachait les éoliennes, l’arrêt s’est résumé à une pause café et WC, j’ai aussi jeté un coup d’œil à l’exposition, sympa. Ensuite, nous sommes remontés dans le bus et nous avons repris la route entre paysages verdoyants au son de musique écossaise et de Pete, notre guide, nous racontant un peu l’histoire de William Wallace (rien à voir avec les événements dans Braveheart bien sûr).

***

Mardi 3 septembre 2019
19h35
B&B Dunvegan, Brodick

Hier, nous sommes ensuite allés au château Culzean, toujours sous une pluie battante. Nous avons pris nos tickets et je suis ensuite allée déjeuner vite fait. Il faut marcher un peu pour aller au château en lui-même, je ne voulais pas jouer les chochottes et j’ai donc décidé d’y aller à pied et pas en buggie couvert. Le chemin était bloqué par une grande flaque d’eau, alors j’ai décidé de passer dans l’herbe à côté et… boum… les fesses par terre, j’ai reglissé une deuxième fois en essayant de me relever, mon pantalon était couvert de boue et trempé. J’ai tout de même continué jusqu’au château, l’intérieur se visite rapidement et avec le temps et mon état, je ne me sentais pas trop d’explorer plus le domaine, je suis retournée au café, prenant soin de bien mettre des serviettes sous mes fesses. Puis, peu avant l’heure de récupérer le groupe, je suis allée au bus avec Pete, histoire de me changer avec des vêtements secs, les vitres du bus sont teintées, alors, hop, je me suis changée dedans.

Une fois tout le monde à bord, nous avons pris la route du village d’Alloway, lieu de naissance du célèbre poète et chansonnier écossais Robert Burns. Je me suis baladée au monument en son honneur et dans ses jolis jardins jusqu’au pont Brig O’Doon. En route pour retourner au bus, je me suis arrêtée dans la boutique du musée et j’ai craqué pour des boucles d’oreille avec l’arbre de vie, elles ressemblent légèrement à celles que j’avais achetées à Colmar et dont j’avais perdu la moitié à New York, mais aussi deux livres, sur l’histoire de l’Écosse et la totale des poèmes et chansons de Burns.

Ensuite, direction le ferry pour l’île d’Arran, on a croisé les doigts car beaucoup ont été annulés à cause du temps. Le nôtre a eu quarante minutes de retard, mais nous avons pu traverser. Contrairement à mes habitudes, je ne suis pas allée sur le pont extérieur, je me suis mise à l’abri du froid, du vent et de la pluie au restaurant de bord avec deux participantes du groupe Rabbies. Je commençais à me sentir pas top en plus, mal de tête, de gorge, patraque, génial ! Super la journée d’anniversaire, je me roule dans la boue et chope un rhume. Arrivés sur l’île, nous sommes vite remontés dans le bus, certains avaient des réservations en restaurant, ils ont donc été déposés en premiers, comme j’ai dit à Pete, je suis assise au chaud et j’ai mangé, alors je m’en fiche si je suis déposée en dernière. J’avais prévu d’aller au Crofters, bar-restaurant célèbre à Brodick, notamment pour les soirées avec musique live, mais je n’étais pas en état.

Pete m’a déposée à mon B&B, un autre que celui prévu car il a été inondé, du coup je paie un peu moins cher et la salle de bain est dans la chambre. Jolie petit chambre. J’ai passé la soirée devant la télé, devant une émission débile et me suis couchée tôt.

Nuit bof, c’est pas insonorisé, on entend tout ce qui se passe dans le couloir et un peu dans les autres chambres. Et les rideaux laissent passer pas mal de lumière. Bien sûr j’ai oublié mon masque et mes boules Quies.

Ce matin, petit-déjeuner rapide, entourée par un groupe d’allemands, Pete m’a récupérée en première et on a fait le tour pour récupérer tout le monde, puis direction la nouvelle distillerie de Lagg pour une pause-café. C’est dommage que je n’aie pas de valises en soute, j’ai hésité à faire envoyer des bouteilles, mais c’est un peu hors budget. Je verrai ce qu’il y a à l’aéroport et aussi si on peut commander en ligne.

J’ai oublié, avant la distillerie nous avons fait un arrêt, au-dessus d’une plage. Nous avons souvent longé la côte d’ailleurs.

Après la distillerie, direction le cercle de pierres de Machrie Moor, il pleuvait, le chemin était boueux, je me suis déjà pris un bain de boue la veille, je suis patraque, y’a environ une heure de marche, donc j’ai passé. Le groupe resté à bord du bus s’est alors fait balader dans le coin, au sec, vers le menhir isolé dans un champ de moutons pas loin.

Après notre petite balade couverte, nous avons récupéré le reste pour aller déjeuner.

A propos lamarmottevoyageuse

Bienvenue chez La Marmotte, voyageuse qui vous raconte ses aventures à travers le monde (surtout l'Europe) et à Berlin. Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droit. Merci de me contacter si vous désirez les utiliser.
Cet article a été publié dans Écosse – Sud-Ouest (2019). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.