Angleterre 2019 : Carnet de voyage (1/3)

Mardi 5 février 2019
09h40
Aéroport Tegel, Berlin

Me voici sur le départ pour une nouvelle aventure. Direction Londres pour une exploration de la capitale et d’une partie du sud-ouest du pays. Et le programme est chargé ! J’arrive vers midi à Londres, heure locale, l’après-midi je rencontre peut-être des collègues. Demain matin, départ pour un circuit de trois jours avec Rabbie’s, entre Stonehenge et Bath avec nuits à Exeter où jeudi je participerai sûrement à la visite fantôme.
Vendredi soir, retour à Londres. Samedi après-midi, je fais une visite en bus des lieux de tournage londoniens de Harry Potter et le soir une visite fantôme. Dimanche matin, visite à pied des lieux de tournage londoniens de Doctor Who et en fin d’après-midi, les studios Harry Potter de Warner Bros.
Lundi matin, direction le musée-magasin Doctor Who Shop et le soir une visite sur le thème de Jack L’Éventreur. Je verrai si j’ai le temps de faire un tour sur la Tamise et rencontrer d’autres collègues. Une petite semaine bien active qui devrait me faire du bien, malgré la fatigue actuelle.

***

Mardi 5 février 2019
20h20
Hôtel Confort Inn Buckingham Palace Road, Londres

Le vol s’est bien passé, j’ai surtout somnolé. C’était ma première fois avec British Airways, les sièges sont relativement spacieux, je ne dépasse pas, ou peut-être 1 ou 2 mm et je n’ai pas eu besoin de rallonge pour ma ceinture. Après, il n’y avait personne à côté de moi, ce qui est toujours un bonus.
Arrivée à Londres à l’heure, le temps de passer la douane automatique et de parcourir les kilomètres jusqu’aux tapis de bagages, je n’ai pas dû attendre trop longtemps pour récupérer ma valise. Direction ensuite le métro, en chemin je me suis arrêtée à un DAB, histoire de retirer des Livres, c’est plus pratique hein, mais la machine n’a pas reconnu ma carte de crédit et me l’a rendue, mince, petit coup de panique, j’ai tenté un autre distributeur un peu plus loin, ça a marché, ouf. Donc, le métro, j’avais commandé ma carte Oyster par courrier pour aller plus vite. Près d’une heure et un changement plus loin, me voilà arrivée à la station Victoria, le ventre criant famine, car il était presque 14h (15h heure de Berlin) et à part un peu de raisin et une barre de céréales, je n’avais encore rien mangé de la journée. Au bout de dix minutes de marche, je suis enfin arrivée… ou presque, l’hôtel est coupé en deux par la route… Donc demain matin pour le petit-déjeuner, je vais devoir sortir. Sinon, la chambre est pas mal, propre, mais y’a les trains qui passent juste à côté. On va voir si ça va me bercer ou m’énerver, au pire, j’ai les boules Quies.
Donc petite pause rapide car j’avais rendez-vous peu de temps après avec deux collègues, une londonienne et une autre touriste. Retour à la station Victoria avec un arrêt rapide chez Subway, puis le métro vers Leicester square. À la station Green Park, j’ai dû changer de ligne, c’est immense ce labyrinthe en-dessous, tu marches une éternité pour rejoindre ta connexion. Et les escalators du métro londonien, faut pas avoir le vertige, bien raides, c’est impressionnant. Arrivée à Leicester Square, j’ai demandé à Google Maps de me guider vers le café, et bien sûr, j’ai commencé par partir dans la mauvaise direction… Tellement stressée sur le coup que je n’ai même pas pris le temps de faire des photos des jolies décorations pour le nouvel an chinois. Enfin, j’ai trouvé le café et les filles et me suis affalée sur le canapé.
Petit café sympa, bonnes conversations, non, pas que sur la traduction, puis en discutant pour des souvenirs pas kitsch à ramener, j’ai parlé des souvenirs à manger et j’ai mentionné les chocolats de Hotel Chocolat (que j’ai découvert à Inverness et très appréciés en France) et L., la londonienne, a confirmé. Donc, nous avons ensuite fait une petite balade jusqu’à une boutique avant d’aller prendre un verre dans un pub spécialisé en bières artisanales, bon pour moi ce fut Gin Tonic. Une après-midi bien sympa. Ensuite, je me suis baladée vers le British Museum, mais c’était déjà fermé et la nuit était tombée, j’ai donc traversé le Russell Park pour trouver la station de métro du même nom, j’ai un peu tourné, mais j’ai fini par trouver.
Donc, retour à l’hôtel pour poser mes achats et voir sur Internet s’il y a des restaurants sympa dans le coin. Un sicilien m’a tapé dans l’œil, à deux minutes à pied. Allez hop, c’est parti ! En chemin, j’en ai profité pour faire du repérage pour le bus demain, puis je suis allée dîner. Bien accueillie, le restaurant Sicily est charmant, en entrée j’ai pris des boulettes de bœuf à la sauce tomate, le parmesan est sur la table, du coup je me suis fait plaisir. Pas mauvais du tout. Ensuite, des spaghetti carbonara, des vraies italiennes sans crème, pas mal du tout, puis pour la note sucrée un fondant chocolat avec glace vanille. Bon repas, rien d’exceptionnel, mais bon, prix corrects.
Ensuite, retour direct à l’hôtel, je vais me coucher tôt vu que je dois être à 9h au bus et même si y’a deux minutes de marche, il faut me doucher et déjeuner.

***

Mercredi 6 février 2019
B&B Telstar Hotel, Exeter
18h10

Nuit bof, comme souvent ces derniers temps, les trains étaient supportables et il semble qu’ils ne roulent pas toute la nuit. Le petit-déjeuner, bof, les croissants et le jus d’orange étaient pas terribles, pas gros choix à part pain, céréales, œufs durs, fruits et trucs à tartiner.
Direction ensuite le Green Line Terminal de la gare routière, à deux minutes à pied, pour le départ avec Rabbie’s. Nous sommes six, à part deux copines ensemble, des solos, je dois être la doyenne, groupe international. John, notre guide, lui c’est le doyen de nous tous. Très sympa, beaucoup d’humour. Une fois le groupe au complet, nous nous sommes mis en route vers le premier arrêt : Stonehenge, un rêve de longue date pour moi. Entre les livres lus ou traduits où il a une place magique, les divers documentaires, etc… J’avais hâte. En plus, il y a quelques jours, j’ai regardé l’épisode de Doctor Who avec la Pandorica et je me suis demandé si pour le tournage ils avaient reconstruit le site ou s’ils avaient eu une autorisation, car le Doctor est quand-même debout sur des pierres pour son discours. Enfin bref…
Nous sommes arrivés en vue du cercle, visible au loin depuis la route et nous nous sommes arrêtés au centre des visiteurs, 20 GBP l’entrée quand-même… et j’ai rajouté un don. Un monument parmi tant d’autres à préserver. Pour accéder au site, on peut marcher vingt minutes ou prendre la navette, vu mon état de forme actuel et le temps restreint, j’ai opté pour la navette qui délivre des infos pendant le trajet. Puis ça y est, encore quelques centaines de mètres à pied et me voilà à quelques mètres de ce lieu mythique, magique. On ne peut pas s’approcher plus, ni toucher les pierres, à force que les touristes dégradent avec graffitis et en prenant des bouts de pierre… C’est impressionnant. Quand on se dit que nos ancêtres ont bâti ça sans technologie il y a environ 5000 ans, avec notamment des grosses pierres importées du sud du Pays de Galles, c’est énigmatique. Je comprends les légendes parlant de construction extra-terrestre, de portails vers d’autres mondes, vers le monde des fées. J’ai fait lentement le tour, jouant dans ma tête des scènes lues dans des livres, admirant, me demandant, comment, pourquoi, vraiment un beau moment.
J’ai ensuite repris la navette vers le centre des visiteurs pour aller voir l’exposition, assez intéressante, dehors il y a deux pierres comme celles du cercle, que l’on peut toucher, mais aussi des reconstructions d’un possible moyen de transport des pierres et de maisons de chaume où logeaient ceux qui ont construit ce site mystique.
Je suis ensuite allée à la boutique et j’ai craqué… Un dessin, un livre de fables locales, un roman dont l’intrigue se passe dans le passé à Stonehenge, des boucles d’oreille. Mais j’ai résisté aux carnets. Puis déjeuner rapide avec deux filles du groupe avant de retourner au bus. Direction la Côte jurassique pour aller voir Dumbledoor… euh Durdle Door pardon. Cette arche de pierre naturelle. La descente au point d’observation fut rude, mais le paysage est à couper le souffle. Absolument magnifique ! La mer se déchaînait sous l’arche, c’était fantastique. Il y a un escalier pour descendre sur la plage, mais vu mon niveau de forme, je me suis abstenue, car la remontée, je vous dis pas. Je suis donc restée là à admirer les beautés que nous offre la nature, avec des falaises de calcaire au loin. Puis est venue l’heure de remonter au parking, la galère, je suis partie la première et le groupe a dû attendre sur moi. C’est terrible. Mais bon, à part me forcer et reconnaitre mes limites, y’a rien à faire pour l’instant. Je préfère souffrir un peu et continuer de voyager et explorer que de pleurer sur mon sort sur mon canapé. Enfin bref. Nous avons alors repris la route pour aller à la crique de Lulworth, le chemin à pied est plus court et moins raide, c’est vraiment joli. Une beauté naturelle à couper le souffle cette côte jurassique.
Nous sommes remontés dans le bus, le brouillard arrivait de la mer, le soleil commençait doucement sa descente et nous avons pris la route pour Exeter, nos quartiers pour cette nuit et demain. Nous sommes tous dans le même B&B et nous nous retrouvons plus tard pour aller au pub du coin ensemble. Ma chambre est top, un peu à l’écart avec une petite terrasse avec vue sur la ville, j’ai hâte de voir demain matin, de jour, comment c’est. En tout cas, c’était une bien belle journée ponctuée de lieux magiques.

Über lamarmottevoyageuse

Bienvenue chez La Marmotte, voyageuse qui vous raconte ses aventures à travers le monde (surtout l'Europe) et à Berlin. Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droit. Merci de me contacter si vous désirez les utiliser.
Dieser Beitrag wurde unter Angleterre (2019) veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Eine Antwort zu Angleterre 2019 : Carnet de voyage (1/3)

  1. Pingback: La Marmotte a lu : La Légende de Stonehenge, Bernard Cornwell | Le Tour du Monde de la Marmotte

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s

Diese Seite verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden..